was successfully added to your cart.

Panier

Contracture ou courbature, comment faire la différence ?

courbature contracture douleur musculaire muscle difference soulager soigner remede moins mal  Aujourd’hui, je souhaitais vous parler des contractures et courbatures. Ces douleurs musculaires sont handicapantes entre les entrainements et les compétitions. Savons-nous vraiment les reconnaître? Quelles sont leurs différences? Comment les prendre en charge et les soulager naturellement?  C’est ce que nous allons voir ensemble. 

La courbature

Qu’est ce qu’une courbature ?

Une courbature est une myalgie (c’est-à-dire une douleur musculaire) qui apparaît après un effort inhabituel en intensité ou en durée. Les courbatures vont apparaître au niveau des muscles ayant travaillé de manière intense 12 à 48 heures après cet effort. Les courbatures peuvent durer jusqu’à 5 jours, suite auxquels elles disparaissent spontanément.  

 

Et si la courbature n’était pas liée à l’acide lactique ?

Il y a une grosse idée reçue qui traîne encore à tort dans les esprits. L’acide lactique, certes, intervient dans la contraction musculaire, mais il n’est absolument pas un déchet qui s’accumule et qui est responsable de tous nos maux. L’acide lactique intervient dans le métabolisme énergétique utilisé par nos muscles mais est recyclé par l’organisme. 

 

Quel est alors le mécanisme exact de la courbature ? 

Je risque de vous décevoir mais le mécanisme exact de la courbature n’a pas encore été élucidé. Ce qu’il en ressort c’est qu’il s’agirait de microlésions au niveau musculaire. En réaction, le corps va déclencher une réaction inflammatoire pouvant être à l’origine de douleurs diffuses et de gonflements. Les courbatures peuvent également être un des symptômes initial d’une infection virale telle que par exemple la grippe, le chikungunya, la dengue, …

 

Quels sont les points de vigilance?

Les courbatures ne sont donc pas des lésions musculaires graves. Néanmoins les courbatures peuvent entraîner une perte au niveau de la force musculaire ou encore une diminution de l’amplitude articulaire. Attention car une séance trop intense lorsque vous êtes courbaturé peut aggraver ces microlésions et favoriser le risque de blessure. Il ne faut pas pour autant arrêter votre activité physique à la moindre courbature.   

Mais alors comment prendre en charge naturellement les courbatures ?

La première prise en charge des courbatures est bien évidemment la prévention. Pour prévenir les courbatures, rien de tel qu’un bon échauffement, adapté à la durée et l’intensité de votre effort. L’hydratation sera également un bon allié de votre recette anti-courbature. Enfin il faudra surtout penser à adapter vos séances surtout lors de la reprise afin d’y aller le plus progressivement possible. Cela permettra ainsi au corps de s’y s’adapter. 

Pour continuer sur les idées reçues, glissons sur le terrain des étirements et du lien avec les courbatures. Les étirements après une belle séance d’activité physique ne semblent pas avoir d’intérêt dans la diminution des courbatures. Les étirements iraient même dans le sens opposé car peuvent dans certains cas, par étirement aggraver potentiellement les microtraumatismes musculaires. 

  Plutôt chaud ou froid sur ma courbature ?  

Il semblerait que le froid soit plus intéressant en soulagement des courbatures afin d’accompagner le potentiel phénomène inflammatoire. Un bain froid ou encore mieux un bain de mer frais après la séance alliant températures et bienfaits des sels minéraux améliore la récupération musculaire. Les bains écossais (alternance chaud et froid) sont aussi une alternative intéressante allant dans le sens de la récupération. Vous pouvez également utiliser de crèmes ou gels de récupération de préférence après la douche et en massage court.  

La contracture

courbature contracture douleur musculaire muscle difference soulager soigner cest quoi moins ma

Qu’est ce qu’une contracture ? 

La contracture est une contraction prolongée involontaire d’un muscle (ou groupe musculaire) qui contrairement à la crampe perdure dans le temps et ne cède pas à l’étirement. La contracture apparaît soit pendant ou après l’effort musculaire et s’accompagne de raideur diminuant la force musculaire. Elle se différencie également de la courbature par un point douloureux localisé qui peut apparaître pendant ou après l’effort physique. 

Quel est le mécanisme de la contracture ? 

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la contracture musculaire lors d’un effort sportif. La première est en fait une contraction réflexe du muscle suite à une sollicitation trop importante de celui-ci. Elle aussi être due à une contraction réflexe de protection suite à un autre traumatisme comme une entorse ou un torticolis limitant ainsi les mouvements au niveau de cette zone. La contracture pourrait également être liée à une fatigabilité globale du muscle pouvant entraîner des désordres minéraux (magnésium, potassium, calcium). 

  La contracture se diagnostique à la palpation à la recherche du point douloureux. L’échographie est normale.   

Comment soulager naturellement une contracture ? 

On va chercher à détendre le muscle contracté en y appliquant du chaud. Tout ce qui permettra de chauffer le muscle sera intéressant en cas de contracture. Douches chaudes, patchs chauffants, massages avec des crèmes chauffantes naturelles ou huiles de massage, compresses chauffantes, bouillottes seront des alternatives naturelles intéressantes en cas de contractures. Les anti-inflammatoires ne sont pas recommandés en cas de contractures simples. 

Quelles huiles essentielles en cas de contracture ? 

On va chercher à plutôt utiliser des huiles essentielles aux propriétés décontracturantes. On recommandera l’huile essentielle de Lavande vraie mais également l’huile essentielle de poivre noir, l’huile essentielle de gingembre ou encore romarin à camphre. Votre crème chauffante à condition qu’elle soit naturelle peut être un excellent support pour ces huiles essentielles en cas de contracture. Vous pouvez également utiliser l’huile végétale de millepertuis ou huile végétale de calophylle en base de massage avec vos huiles essentielles.

En conclusion

J’espère que cet article aura pu vous éclairer sur les différences entre courbature et contracture. Ce qu’il faut retenir de ces 2 douleurs d’origine musculaire est que le meilleur allié est la prévention en réalisant un échauffement adéquat et en écoutant les sensations de son corps. Je reste bien sûr à votre écoute et j’espère vous avoir aidé à mieux prendre soin de votre corps naturellement.

 

Agnès Pharmacienne sportive et passionnée

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.